Juliette Kapla

FREE-SONGS

FAUTES DE FRAPPE

STAGES

JEUNE PUBLIC

Recherche





Visites

 136096 visiteurs

 1 visiteur en ligne


Nous écrire
Ecrire à Babils  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

CHANSONS - ECRITES (quelques textes)

Les textes actuellement présents dans le spectacle des FREE-SONGS - sans compter tous ceux que Juliette Kapla invente sur le tas, en l'état ... d'âme.
Il faut dérouler verticalement pour lire, texte après texte
Bonne lecture !


Je t-

Je t'aime
Je t'ai menti
Je t'aime entier
Je t'ai menti hier
Je t'aime entièrement
Je t'ai menti hier et menti aujourd'hui aussi quand je t'ai dit :
Je t- ...


 

Je t'ai

Je t'égare

Je t'ai gardé

Je t'égare dépressif

Je t'ai gardé près s'il faut recommencer je recommencerai



Je t'ai

Je t'aigris

Je t'ai grisé

Je t'aigris zélée

Je t'ai grisé les années ont passé

à présent je t'aigris


Je t'aime

Je t'ai maudit

Je t'aime, oh dis-moi

Je t'ai maudit, moisi

Je t'aime, oh dis-moi si tu m'aimes aussi !

*** 

DANS LA NUIT

(Les sorcières)

dans la nuit les sorcières plongent

bien agrippées à leur balai

leurs corps sont de grosses éponges

qui gomment

la réalité


dans la nuit tombent vos paupières

comme un joli rideau rosé

les choses qui se passent derrière

c'est mieux

de les ignorer


dans la nuit les vampires s'emmerdent

Y'a plus personne à effrayer

ils font des bûchers superbes

de Twilight en dvd


dans la nuit y'a des yeux qui piquent

le marchand de sable est passé

vous rêvez : c'est illogique

un marchand

qui s'fait pas payer ?


dans la nuit les banquiers s'endorment

sans se poser trop de questions

ça donne une envie énorme

de leur

ouvrir l'édredon


dans la nuit les ivrognes tanguent

le marchand de bière est passé

ils se parlent en plusieurs langues

et savent

allumer leur nez


dans la nuit y'a de jolis rêves

qui s'accrochent dans nos cheveux

et lorsque le jour se lève

c'est eux

qui collent à nos yeux


cette nuit j'ai eu de l'insomnie

j'ai laissé flotter mes pensées

soit je m' suis

pas endormie...

...soit je m'

suis pas réveillée...


*****

SONGE-CREUX

("L'art, c'est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art" dit Robert Filliou. En moins classe, j'ajoute : l'imagination, c'est ce qui rend l'amour... imaginable)                  

Tu me dis tête en l'air tu me dis songe-creux

Pas assez terre à terre, rêveuse à qui mieux mieux

Tu me dis gobe-mouches Va-nu-pied de l'esprit

Tu tètes au bouche-à-bouche tes rêves au saut du lit


Tu dis cache-misère ta manie de rêver

C'est la couche légère de vernis sur le vrai

C'est vrai je te réponds j'ai le tout qui divague

Mon imagination vent debout fait des vagues


J'ai un rapport spécial à la réalité

J'ai le cerveau spatial les méninges étoilées


J'ai l'esprit vagabond voire tout à fait fugueur

J'ai l'imagination à voile et à vapeur

J'ai les idées voleuses bien au-dessus du sol

Radicale rêveuse tu me veux je m'envole


J'ai les vannes ouvertes et le vent me plaît bien

J'ai les idées bien vertes, pas peur du lendemain

Je marche pêle mêle, je cours à mille pattes

les idées gratte-ciel je grimpe quatre à quatre



Songe-creux touche à tout

Franchement dilettante

Cerveau lent ou chien fou

Jamais assez battante


Beaucoup trop pêle-mêle

Pas assez tape à l'oeil

Vaguement grain de sel

Ni serre-tête... ni cercueil


Tu me dis tête en l'air tu me dis songe-creux

Toi tu es terre à terre déjà-vu déjà vieux

Toi tu es rabat-joie pic à glace et tue-tête

abat jour et plan plan jean foutre et pense-bête


Tu vis de statu quo et de qu'en dira-t-on

Tu bé-bégaie par coeur le refrain des moutons

petite tête à claques amant couçi couça

tu me rebrousses le poil de tes prêchi prêcha


Je fais des croche-pieds à ton refrain bidon

Il m'en faut pour t'aimer de l'imagination


car si je me dessille et je regarde en face

adieu la poudre aux yeux et les tours de passe passe

Quand mon tohu bohu s'affronte à ton sérieux

je file ventre à terre en criant : sauve qui peut !


De l'imagination pour t'aimer il m'en faut

Si j'ouvre grand les yeux je n'vois que des défauts

J'ai les idées voleuses bien au-dessus du sol

Reste dans ton train train mon ami je m'envole


Songe-creux touche à tout

Franchement dilettante

Cerveau lent ou chien fou

Jamais assez battante


Beaucoup trop pêle-mêle

Pas assez poudre aux yeux

Vaguement grain de sel

Ni serre-fesse... ni sérieuse !

***

J'AI PEUR (...des couteaux) 

J'ai peur des couteaux

J'ai peur des oiseaux

J'ai peur des badauds

Qui passent


J'ai peur de mon ombre

Peur de tout le monde

Les pôles qui fondent

Me glacent


J'ai peur de ce monde

Cramé par les ondes

les bombes et les sondes

m'angoissent


La terre est trop dure

saturée d'ordures

erreurs et ratures

s'entassent


J'ai peur d'oublier

J'ai peur d'y penser

Peur de choisir pile

ou face


Peur des souvenirs

Peur de l'avenir

La pensée du pire

M'écrase


Peur d'être immobile

peur de ce qui file

La terreur du temps

qui passe


J'ai peur du langage

J'aime pas les messages

Tous vos bavardages

m'agacent


(pont improvisé)


J'ai peur de vos peurs

J'ai peur de ma soeur

Peur que cette chanson

soit trash


Peur de mes amis

Peur de vous aussi

J'ai toujours peur qu'on

me lâche


J'ai pas peur de l'dire

J'ai peur de finir

J'ai peur de tourner

la page

J'ai peur de tourner la...

J'ai peur de tout























Date de création : 29/10/2008 @ 14:14
Dernière modification : 12/05/2016 @ 17:22
Catégorie : CHANSONS
Page lue 1584 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

Babils et Markus - 2006-2010


  Site créé avec GuppY v4.5.17 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL